9 mars 1930 : Le sport local s’organise en fédération

9 mars 1930 : Le sport local s’organise en fédération

Pour mettre fin au joyeux bazar qui règne dans la pratique du sport De compétition à La Réunion, la Fédération sportive réunionnaise est créée.

Pour la Surprise de Saint-Denis, la Républicaine de Saint-Joseph ou la Madelon de Saint-Benoît, avoir un nom rigolo d’association, c’est bien. Mais cela ne suffit pas : leur manque encore une structure les chapeautant, organisant championnats, rencontres, matchs et autres tournois. À la fin des années vingt, si le turf est encore le sport-roi à La Réunion, instituteurs et militaires tentent de convaincre les foules de l’intérêt des autres sports, gymnastique, athlétisme puis football en tête. Pour la pratique, chacun se débrouille de son côté. Pour les compétitions, il faut attendre une kermesse pour profiter du public, ou aller demander au voisin s’il ne veut pas jouer avec nous. Le sport est soit une animation parmi d’autres, soit une activité d’initiés. Il fallait organiser tout cela.

Une tentative a été initiée en pleine Grande Guerre ; les Réunionnais avaient alors d’autres choses à penser. En 1922, nouvel essai : il s’agissait d’organiser une rencontre sportive entre associations pratiquant foot, rugby, tir et gymnastique, à l’occasion de l’inauguration du Monument aux morts. Mais les organisateurs comptaient sur les équipages des navires de guerre pour y participer, et ils ne restèrent pas assez longtemps. Pour l’anecdote, et puisqu’il ne restait que des équipes locales, ce “challenge” devient le premier championnat officiel de “ballon-association” de La Réunion.

 

En 1930, la FSR s’occupe surtout des disputes entre les clubs de foot. Déjà.

 

Cette impulsion de 1922 donna assez d’élan au monde sportif réunionnais, qui intensifia les rencontres amicales et les “challenges” de ce genre. La création, au sein du Conseil général, d’un Service de l’éducation physique, finira par lier le tout. Après moults réunions et autres consultations, naît la Fédération sportive réunionnais (FSR), le 9 mars 1930. Le Lieutenant Le François, chef du Service de l’éducation physique est le secrétaire général, et il se fixe pour but de rassembler toutes les sociétés sportives, toutes disciplines confondues, ainsi que d’organiser les compétitions en football, athlétisme, tir… En fait, à partir de 1930, dès qu’on parle de sport à La Réunion, c’est la FSR qui s’en charge. Formation des arbitres, réglage des différends entre les clubs de foot (déjà !), distribution de subventions… Le champ de compétences est large. Et cela fonctionnera jusqu’en 1941 : cette année-là, la Charte des Sports édictée par le Régime de Vichy est appliquée à La Réunion. La FSR n’est plus, elle est remplacée par le Comité des Sports de l’Île de La Réunion, qui répond mieux aux orientations du gouvernement collaborationniste en matière de sport.

 

FRAD974_5FI20.38 - copie

Île de La Réunion, Saint-Paul. Kermesse au bout de l’Étang (assaut de bâtons). Créateur principal non identifié / 1903 – 1910 / Carte postale / Archives départementales de La Réunion.

Recherches : L. C.